Par Tal Sandler, Adaptation Vanessa Lamaire.

La restauration rapide est l’une des plus grandes industries au monde. Selon le Healthy Eating Guide , il ya plus de 25,000 chaînes de restauration rapide aux États-Unis seulement et les Américains dépensent plus de 140 milliards dans la restauration rapide chaque année. Mais une industrie de cette taille ne va pas sans laisser sa marque, ou ce que les écologistes appellent «empreintes». Mais si cette industrie pouvait transformer son surplus d’huile de friture en biodiesel «vert» pour vos voitures?

C’est exactement ce que deux scientifiques israéliens essaient de faire. Le Dr Sobhi Basheer et le Dr Ahmed Tafesh de TransBiodiesel, ont développé un nouveau procédé par lequel toute l’huile, y compris les restes de fast food ou «des stands de falafel» comme ils disent, peut-être transformée en biodiesel, sans exiger beaucoup d’énergie au processus.

Le duo a développé une enzyme biologique qui permet la transformation de tout type d’huile en bio-diesel le moins polluant qui soit adapté aux moteurs diesel.

Actuellement, deux catalyseurs alcalins sont surtout utilisés dans le processus de production de biodiesel – le méthylate de sodium et l’hydroxyde de sodium. L’hydroxyde de potassium peut également être utilisé comme un catalyseur pour la production de biodiesel.

“Dans les deux cas, le processus aboutit à de grandes quantités de déchets toxiques alcalines et à la complexité dans le traitement en aval», affirme Basheer. “Les huiles de basse qualité ne peuvent être utilisées, l’huile doit être chauffée et les catalyseurs ne peuvent pas être réutilisés. En outre, le méthylate de sodium est une matière explosive, ce qui nécessite des soins particuliers et ce dernier est relativement coûteux. ”

TransBiodiesel a affirmé que leurs enzymes catalyseurs ne conduisent pas à des déchets toxiques et n’ont pas besoin d’être chauffé, ce qui signifie que beaucoup moins d’énergie est nécessaire. «Les huiles bas-de-gamme peuvent également être utilisées dans le processus», dit Basheer.

TransBiodiesel fabrique déjà son biodiesel au sein de son usine en Israël, mais affirme qu’il est à la recherche d’un investissement supplémentaire avant de l’étendre au marché international.

Le coût de la technologie TransBiodiesel est de 150 à 300 dollars par kg-enzyme selon le volume. Le coût total de l’enzyme pour produire 40,000 tonnes de biodiesel est d’environ 2 millions de dollars.