Pitango a annoncé la première clôture de son Fonds VI, sur un fonds de capital-risque global de 250 millions de dollars.

 Venture Capital a annoncé la fermeture des 150 premiers millions de dollars de son sixième fonds Pitango VI. La clé de l’annonce d’aujourd’hui a été l’engagement pris par un investisseur « phare », qui a permis la mise en place du nouveau fonds de capital-risque, et permettra à Pitango de continuer à lever des fonds pour un fonds global de 250 millions de dollars.

Les objectifs d’investissement de Pitango sont diversifiés et équilibrés dans différentes phases d’investissement et différents secteurs technologiques : la société investit à l’étape de démarrage, l’étape d’expansion et lors des étapes plus avancées, dans les secteurs de la communication, des réseaux et du stockage, des technologies sans fil, cellulaires et mobiles, des logiciels d’entreprise, d’Internet et des médias, de la santé et des sciences de la vie et des technologies propres.

Pitango, qui gère plus de 1,4 milliard d’euros, est l’un des principaux fonds israéliens de capital-risque avec un portefeuille croissant de start-ups innovantes, dont certaines ont fait l’objet d’acquisition par des entreprises très connues. C’est le cas, entre autres, de  Anobit (Apple), ClearForest (Reuters) ; Worklights (IBM) ; COMSYS(Intel), et 3DV Systems(Microsoft).

 L’associé directeur de Pitango, Rami Kalish explique : « La première clôture est une étape importante pour nous comme pour l’industrie israélienne. C’est aussi un signe de la confiance que nous accordent les investisseurs. Israël est un terrain fertile pour l’innovation, et nous croyons au marché israélien et aux excellentes opportunités qu’il présente actuellement. Nous constatons avec le plus grand plaisir que les nouveaux projets sont plus nombreux projets qu’auparavant, et nous avons l’intention avec le nouveau fonds d’investir dans les projets et les entrepreneurs les plus remarquables, dès la phase de pré-amorçage et le concept, jusqu’aux entreprises mûres et bien installées. La taille du fonds nous donne la flexibilité nécessaire pour à la fois assurer le financement de la phase de pré-amorçage et diriger les tours de financement pour les entreprises à un stade de développement plus avancé. »

Pour en savoir plus : Globes, TechCrunch