Environ 40% de l’électricité d’Israël est utilisée pour la climatisation, mais l’utilisation croissante des pompes à chaleur géothermiques pourrait faire changer de secteur de l’énergie du pays.

Le mois dernier, l’Israel Electric Corporation rapporte que l’utilisation d’électricité de cet été a été de 9% de plus que l’été dernier, principalement en raison de notre amour pour la climatisation. Pendant les périodes de pointe, 42% de la demande d’électricité sont consacrés au refroidissement.

 Voila la raison pour laquelle la campagne publicitaire de l’IEC pousse les israéliens à garder leur maison et bureau à une température de 25 degrés Celsius en été. Pour chaque degré en dessous de ce niveau, la consommation d’énergie augmente de 5%. 

Mais il y a une autre option, qui n’est relativement pas plus cher et qui est peut-être plus efficace que de persuader les consommateurs à tourner le thermostat. Cette autre option pourrait faire des climatiseurs conventionnels de l’histoire ancienne.

Nous ne parlons pas ici d’une nouvelle technologie, mais plutôt d’une ancienne qui suscite un intérêt nouveau à la flambée des coûts de l’énergie et des préoccupations de la pollution. Vous ne le trouverez pas au magasin d’appareils le plus proche, mais plutôt 120 mètres sous terre.

 Les pompes à chaleur géothermiques utilisent la terre comme un dissipateur de chaleur en été et comme une source de chaleur en hiver. L’eau ou d’autres liquides passent par des tuyaux enterrés dans la terre, où les températures restent relativement stables. Le liquide refroidi ou réchauffé est ensuite utilisé pour refroidir le bâtiment en été et pour le réchauffer en hiver.

«Le système tire de la chaleur sans avoir besoin d’énergie supplémentaire, réduisant la consommation d’énergie du bâtiment de 50%”, rapporte David Knafo, architecte.

Le système de pompe à chaleur refroidit l’ensemble du bâtiment et comprend 20 trous d’absorption, 120 mètres de profondeur et 20 centimètres de diamètre, qui ont été forés à proximité du bâtiment. «Ils sont complètement couverts, vous pourriez construire une aire de jeux, un terrain de stationnement ou un jardin au-dessus d’eux sans avoir de problèmes», explique Knafo. «Ce système est très efficace pour les bâtiments avec de grands espaces ouverts tels que les salles de classe, bibliothèques ou musées. 

Dans les cinq ans de tels systèmes seront communs. 

Les pompes à chaleur géothermiques ne sont pas la seule alternative à la climatisation traditionnelle. Le nouveau bâtiment de l’ Université de Tel Aviv , qui est en cours de construction, aura de l’air conditionné solaire, par exemple.

LINK : http://www.haaretz.com/business/with-energy-use-rising-an-old-technology-makes-a-comeback-in-israel.premium-1.464865