Au cours de la première année du projet, plus de 60 Lofteurs ont génèré un chiffre d’affaire s’élevant a 8 millions de dollars.

Vous ne verrez pas un mot d’hébreu lorsque vous entrerez chez TechLoft, le plus grand et peut-être la plus ambitieuse des nouvelles plateformes de travail en commun pour les nouveaux entrepreneurs.

“L’ensemble des opérations high-tech est en anglais», explique le co-fondateur de TechLoft, Gilad Tuffias, 35 ans, avocat et entrepreneur né en Afrique du Sud. “Un israélien à la recherche d’un local m’envoie un e-mail en anglais, et quand nous nous rencontrons, nous parlons en hébreu. C’est comme ça que fonctionne le monde des affaires à Tel-Aviv. ”

Les business-center fournissent aux startups l’accès à Internet, à une imprimante, à des espaces de stockage, une adresse postale pour entreprises, l’entrée aux fournisseurs de services, des bailleurs de fonds, et surtout une communauté de soutien hors pair.

“Il y a beaucoup de pollinisations croisées ici – beaucoup de collaborations, c’est incroyable,” constate Tuffias. «C’est une grande communauté vivante.”
TechLoft est le plus grand des espaces de travail partagé à Tel-Aviv et l’une de ses spécificités réside dans le fait qu’il n’y a aucune limite dans le temps en ce qui concerne la plage horaire utilisée par les locataires; 24/24 et 7jours/7.

«Nous avons rencontré des entrepreneurs qui cherchent quelqu’un de confiance pour obtenir des conseils dans les prémices de leur activité,” d’après Tuffias. “Au lieu d’agir au cas par cas, nous voulions l’étendre à une plus grande échelle”

Grandir plus, payez moins

Pendant la première année de TechLoft, plus de 60 locataires ont permis de générer 8 millions de dollars de chiffre d’affaire. Finalement, Tuffias et Marians seraient tentés d’acheter une partie des start-ups en interne.

  «Notre objectif ultime est de lever quelques millions de dollars pour créer un fonds TechLoft et investir entre $ 100.000 et $ 300.000 dans des entreprises à fort potentiel”, explique Tuffias. “Nous ne sommes pas un vecteur à sociétés écran, mais nous sommes là pour les soutenir et travailler avec eux pour assurer des rendements supplémentaires”.
La structure et la formule de frais uniques par mois favorisent la croissance au sein de TechLoft. «Si les sociétés sont à leur début, en utilisant leurs propres fonds ou ceux d’un ami ou parent, et s’il s’agit d’une grande équipe cela peut être lourd au niveau des frais engages, donc nous essayons de les aider», explique Tuffias.
le loyer pour une seule personne est l’équivalent de 300 dollars en shekels, deux personnes paient 250 $ chacun, tandis que trois ou quatre personnes paie 200 $ chacune pour les sièges et tables en open space. Les bureaux privés à l’étage supérieur de l’espace de travail vont de 750 $ – 1250 $ par mois. Les locataires ont accès à des salles de conférence, deux cuisines et quatre terrasses extérieures pour des soirées, des événements sociaux et des conférences.

 

Sexy Tel Aviv

Tuffias et Marian auraient économisé de l’argent en plaçant leurs 500 mètres carrés d’espace en dehors de Tel-Aviv, ou dans un quartier moins cher, mais Tuffias explique que le boulevard Rothschild est un emplacement qui fait partie d’un cadre dynamique  et attrayant aussi bien pour les israéliens que pour les investisseurs étrangers de passage à Tel-Aviv.

Un espace accueillant pour les start-up de Tel-Aviv. “Tel-Aviv a un caractere sexy, cool, c’est donc là que nous devions être», explique Tuffias. ” le site Mapped in Israel [créé par le jeune entrepreneur Lang Ben] vous montre que nous sommes au centre de la scène. Dans un rayon restreint nous sommes une centaine”.

 En 2011, le maire de Tel-Aviv Ron Huldai a créé Global City Tel Aviv administration pour superviser un plan stratégique sur cinq ans afin de positionner la ville comme un centre d’innovations et attirer les startups européennes.

«Il y a quelque chose d’étonnant dans la concentration d’activités qui démarrent, et comment tout le monde se connaît», d’après Tuffias. “Il y a une volonté d’aider et d’assister, le véritable sentiment que vous devez redonner à l’autre.”

La communauté TechLoft a servi de terrain d’expérimentation pour son concept.

“Un dénominateur commun à travers nos sociétés est la prise de conscience très rapide concernant l’utilité d’un concept d’une société aux premiers stades de son développement», déclare Tuffias. «Beaucoup de sociétés High Tech ont dans le passé développé un produit et ensuite n’y ont trouvé aucun besoin. Ici, ils cherchent à valider le produit au sein de la communauté dès le stade alpha. ”