[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=j2i1glSRn3w[/youtube]

 

Tout propriétaire de téléphone portable connait bien ces instants éprouvants où la batterie se décharge au moment le moins approprié. En unissant leurs forces, Victor Vaisleib et Ortal Alpert, deux entrepreneurs israéliens chevronnés, ont créé une solution radicale qui permet de charger un téléphone sans l’aide d’un chargeur, grâce au rayonnement infrarouge.

Créé en 2010, l’entreprise Wi-Charge a développé un émetteur sans fil et sans danger permettant de recharger des appareils au moyen du rayonnement infrarouge. Wi-Charge explique : “Notre but est de rendre les appareils mobiles autonomes et de libérer les utilisateurs du fardeau de devoir sans arrêt les recharger. »

Wi-charge fonctionne au moyen de points d’accès sans fil qui transmettent l’énergie via des faisceaux infrarouges, convertis par une cellule photovoltaïque installée dans l’appareil. En résumé, les téléphones pourront se recharger automatiquement, de la même manière qu’ils se connectent actuellement à internet via un dispositif externe.

Wi-Charge est encore en phase de prototype et pense commercialiser ses premiers produits d’ici 12 à 18 mois. Selon ses dirigeants, « dans une dizaine d’années, les points d’accès de rechargement se multiplieront dans les maisons, les bureaux, les cafés, les aéroports et d’autres lieux publics.» Dans un premier temps, le récepteur sera fourni comme un accessoire, plus tard, il sera entièrement intégré aux appareils mobiles.

Rechargement autonome

Pour le moment, un transmetteur installé sur un plafond permet de couvrir une surface de 50 mètres carrés, mais l’entreprise estime que les futurs modèles pourraient couvrir des surfaces plus importantes. En théorie, un récepteur intégré au téléphone pourrait être aussi petit qu’un appareil photo de téléphone portable.

Chez Wi-Charge, on affirme également que le temps de chargement du dispositif est similaire à celui des chargeurs classiques Le chargement se fait de manière automatique et la seule chose dont aura besoin le client pour en bénéficier est un dispositif de réception Wi-Charge.

Certains s’inquièteront sûrement des risques pour la santé que présentent les faisceaux infrarouges, mais selon les créateurs de Wi-Charge, le dispositif ne présente aucun danger. En effet, l’émetteur est incapable de transmettre de l’énergie à un corps humain, et si quelque chose bloque le faisceau infrarouge, la recharge s’arrête automatiquement. Le faisceau lumineux infrarouge ne peut donc être transmis qu’au récepteur, autrement dit à l’appareil mobile. De plus, Wi-Charge précise qu’il n’y a pas d’ondes électromagnétiques ou de fréquences radio impliquées dans leur technologie et que la sécurité des utilisateurs n’est mise en jeu à aucun niveau.

Une équipe aguerrie

L’un des deux fondateurs de la start-up, Alpert, est l’inventeur de la technologie à la base de ce dispositif. En 2000, Alpert avait fondé Mempile-Israel, une start-up spécialisée dans les solutions de stockage optique. Il a également participé au développement d’algorithmes pour le compte de ClickSoftware. Alpert s’est allié à Vaisleib, qui occupe actuellement les fonctions de PDG. Avant de rejoindre Wi-Charge, Vaisleib a été vice-président de l’unité FTTH chez PMC-Sierra où il est entré en 2006 grâce à l’acquisition de Passave, une start-up spécialisée dans la communication optique à haut débit dont il était le fondateur et le PDG. Avant de fonder Passave, Vaisleib avait passé 15 ans dans une unité de recherche et de développement de pointe de l’armée israélienne, le département de recherche électronique.