ray 2Dans le cadre de son programme Wireless Reach, Qualcomm s’est allié à une entreprise israélienne pour développer Ray, un appareil multifonctions qui offre aux personnes malvoyantes un accès aux fonctionnalités du smartphone.

Tandis que des inventions aux airs de science-fiction, comme des yeux bioniques capables de rendre la vue, pourraient bientôt voir le jour, des appareils aussi quotidiens que les smartphones posent encore des difficultés d’utilisation majeures pour les personnes aveugles et malvoyantes.

Ray est un nouvel appareil qui vise à rendre l’utilisation du smartphone plus agréable pour les déficients visuels. Il intègre dans un seul appareil les fonctionnalités standard d’un smartphone avec celles des appareils spécialisés dont les personnes aveugles équipent généralement leur téléphone mobile pour obtenir une expérience se rapprochant de celle d’un smartphone.

Ainsi, il ne sera plus nécessaire d’avoir recours à des lecteurs de livres audio, des outils de navigation, des indications en Braille, des lecteurs de codes-barres spéciaux et des lecteurs MP3 aux commandes vocalisées et aux icônes grand format : cet appareil « tout-en-un » réunit désormais l’ensemble de ces fonctionnalités.

Ray fonctionne sous Android et est équipé d’un processeur Snapdragon fabriqué par Qualcomm. Il est doté d’une interface spécialement conçue pour les déficients visuels qui permet de naviguer uniquement grâce à la voix et au toucher et qui est personnalisable en fonction des habitudes de l’utilisateur. Au moyen d’un écran tactile, de dispositifs haptiques, de capteurs, d’un module de vocalisation et de feedback vocal, cette technologie développée en Israël, permet non seulement de téléphoner, d’envoyer et de recevoir des e-mails et des SMS, mais aussi d’accéder aux réseaux sociaux, de gérer des périphériques, etc.

“En touchant n’importe quel point de l’écran, l’utilisateur peut envoyer un SMS, accéder à un livre audio ou à toute autre activité,” a expliqué dans un communiqué Boaz Zilberman, PDG de Project Ray, le développeur de l’interface. « La navigation tactile se fait très facilement au moyen de quelques simples mouvements de doigts. La vocalisation de l’interface et le vibreur offrent un feedback à l’utilisateur, et l’interface personnalisable s’adapte selon les préférences et les usages de l’utilisateur. »

Actuellement, Ray est en test en Israël auprès d’abonnés à la Bibliothèque centrale pour les personnes aveugles et malvoyantes, qui peuvent ainsi télécharger des livres et des magazines audio à partir d’un réseau mobile haut débit, plutôt que de devoir attendre de se les faire livrer sous forme de CD par la poste.

L’Organisation Mondiale de la Santé estime que 285 millions de personnes à travers le monde sont atteintes de déficiences visuelles ; 39 millions d’entre elles sont aveugles et 246 millions souffrent d’une baisse de l’acuité visuelle.

Eliza Cooper est une consultante new-yorkaise et aveugle. Spécialisée dans les médias sociaux, elle a publié une critique des nouvelles applications pour iPhone destinées aux utilisateurs non voyants et a eu une première réaction mitigée lorsque je lui ai parlé de Ray.

« Je pense que les entreprises ne devraient pas créer des périphériques tiers pour les non voyants qui offrent un accès à la technologie des smartphones tout en ayant une apparence différente de ceux de leurs amis voyants, » m’a-t’elle écrit dans un mail. Cela dit, comme cet appareil prétend offrir une solution aux tracas quotidiens tels que l’identification d’objets via des codes-barres ou la lecture d’étiquettes, elle a ajouté, « j’avoue que cela m’intrigue et que je serais bien contente d’en avoir un entre les mains pour pouvoir l’essayer. »

http://news.cnet.com/8301-17938_105-57538679-1/ray-turns-android-phone-into-device-for-the-blind/