Des inventions utilisant le son et le toucher, développées dans le laboratoire du professeur israélien Amir Amedi, seront bientôt commercialisées  et donneront des capacités sans précédent aux personnes souffrant de handicap visuel.

Dans le laboratoire du professeur Amir Amedi, mondialement renommé pour ses recherches sur le cerveau et le multisensoriel à l’Université hébraïque de Jérusalem, les personnes souffrant de déficience visuelle peuvent « voir » leur environnement à l’aide de dispositifs de substitution sensorielle, qui fournissent des informations visuelles sur le son et le toucher.

Désormais, deux des inventions révolutionnaires du laboratoire sont prêtes à la commercialisation :

EyeCane, un dispositif d’orientation, émet des rayons infrarouges pour traduire la distance en signaux auditifs et tactiles, permettant à l’utilisateur de détecter des objets sur une distance pouvant aller jusqu’à cinq mètres.

EyeMusic, qui prend la forme d’une application et d’une mini caméra, transmet les couleurs, les formes et l’emplacement des objets en convertissant les images en « paysage sonore » (« soundscapes ») pour que le cerveau puisse les interpréter visuellement. Les personnes aveugles peuvent être formées à reconnaître les lettres de l’alphabet, « voir » des images d’animaux et même trouver un objet ou une personne dans un paysage visuel complexe.

Selon Daphna Rosenbaum, PDG de RenewSenses, start-up en phase de démarrage basée sur les recherches du professeur Amedi au sein du département de neurobiologie médicale de l’Institut universitaire pour la recherche médicale Israël-Canada, la commercialisation et, en fin de compte, l’association d’EyeCane et EyeMusic pourrait donner des capacités d’auto-navigation sans précédent pour les personnes aveugles.

Cliquez ici pour consulter la version complète de l’article paru sur Israel21C.