symbol

Comment Israël mène de grandes percées dans l’impression 3D

The Economist a surnommé l’impression 3D la « troisième révolution industrielle », étant donné les avancées technologiques que cette technologie permettra : dans les techniques de fabrication, la construction, la médecine, la nutrition et dans de nombreux autres domaines. Alors que les premières impressions 3D remonte aux années 1980, les progrès technologiques rapides de ces dernières années ont donné lieu à une multitude de nouvelles applications – et comme pour d’autres innovations, Israël est à la pointe du boom de l’impression 3D.

Selon certaines estimations, tandis que la Startup Nation fabrique environ 40% des imprimantes 3D dans le monde, Israël est surtout connu pour les applications ingénieuses qu’il trouve dans l’impression 3D, également appelée la fabrication additive. Toutes comme les autres secteurs de haute technologie, l’industrie de l’impression 3D en Israël s’épanouit grâce à la convergence de la recherche universitaire de renommé mondiale, de l’esprit d’entreprise qui y règne et des investissements importants des secteurs public et privé dans la recherche et développement.

En 2015, l’Université hébraïque de Jérusalem a lancé le Centre d’impression 3D (The 3D and Functional Printing Center), le premier institut du genre établi en Israël. Le centre sert d’hub aux chercheurs de l’Université hébraïque, qui travaillent sur une gamme de technologies et d’applications d’impression 3D, allant de la robotique aux cellules solaires, en passant par les équipements militaires et médicaux. Les scientifiques de l’université ont récemment dévoilé une nouvelle plateforme de médicaments complexes imprimés en 3D, livrés via des hydrogels dans lesquels des médicaments sont insérés. Les pilules sont capables de s’étendre, de changer de forme et peuvent même être programmées pour être activées à une heure précise – une nouvelle étape prometteuse sur la voie d’une médecine personnalisée centrée sur le patient. Les chercheurs du centre explorent également d’autres applications novatrices dans le domaine de la santé, notamment l’impression 3D d’organes artificiels.

Voici quelques exemples de la façon dont quelques sociétés israéliennes innovantes font évoluer cette technologie :

  • Stratasys, dont le siège social se situe en Israël et au Minnesota, transforme les données numériques en objets imprimés en 3D. Parmi ses clients se trouvent des sociétés du secteur de l’automobile, des produits de consommations, du médical et de l’aérospatiale. Fondée en 1989, Stratasys a fusionné en 2012 avec la société israélienne Objet, l’un des principaux développeurs de systèmes d’impression 3D.
  • Massivit 3D Printing Technologies développe des solutions d’impression 3D pour la communication visuelle et les écrans, destinés aux domaines tels que la publicité, la retail-tech, l’architecture et la décoration d’intérieur. La technologie d’impression par distribution de gel brevetée de la société, permet l’impression de panneaux et d’affichages massifs à un coût très compétitif.
  • 3DMTP: propose un modèle 3D à imprimer et offre un service logiciel, en attente de brevet, pour la conception de modèles architecturaux imprimables en 3D. Basée à Tel Aviv et disposant de bureaux aux États-Unis, la société offre aux utilisateurs des groupes de conception architecturale et industrielle un moyen simple et économique de concevoir des modèles de conception 3D assistée par ordinateur, sans avoir à les créer manuellement.
  • Fondée en 2005, XJet utilise sa technologie brevetée NanoParticle Jetting ™ pour l’impression 3D de pièces en métal et en céramique. L’équipe XJet détient plus de 75 brevets enregistrés et en cours d’homologation. La société a récemment ouvert le plus grand centre d’impression 3D au monde pour la céramique et les métaux à Rehovot en Israël.

Qui aurait pu imaginer une époque dans laquelle les dispositifs médicaux, les produits pharmaceutiques, les panneaux solaires et même les maisons pourraient être imprimés. Mais, fidèles à leur réputation, les scientifiques et les spécialistes israéliens ont non seulement préparé le pays à cet avenir, mais lui montrent également la voie.