symbol

Comment Israël utilise la technologie pour contrôler la pandémie de COVID-19

Confronté au plus important défi de santé publique du siècle à ce jour, Israël est intervenu rapidement pour contenir la propagation de l’épidémie de coronavirus, en utilisant les technologies basées sur les données et les mesures de santé publique.

Des responsables israéliens de la santé publique, des chercheurs et des leaders du secteur de la high tech ont détaillé la stratégie du pays dans «Contrôle technologique de la pandémie de COVID-19: le cas israélien», un récent webinaire organisé par l’Administration du Commerce Extérieur du Ministère de l’Economie et de l’Industrie israélien, le Ministère de la Santé et l’Autorité de l’Innovation israélienne.

Avec plus de 500 participants du monde entier, le webinaire a offert un examen approfondi de deux outils qui ont été au cœur des efforts du pays contre le virus. Premièrement, un système de veille qui permet au ministère de la Santé de surveiller les chaînes de contamination dans la population et peut être utilisé pour éclairer les stratégies d’endiguement dans des domaines spécifiques. L’outil permet aux responsables de la santé publique de surveiller les cas confirmés à travers un certain nombre de paramètres, incluant le nombre total de transmissions générées, l’origine des cas, etc. L’identification rapide des chaînes de transmission a été essentielle pour enrayer la propagation du virus et pour atteindre le stade d’un nombre de guérisons plus important que le nombre de cas actifs, étape que le pays a récemment franchi.

L’autre outil, HaMagen («Le Bouclier»), est une application du Ministère de la Santé facile à utiliser téléchargée par plus de 1,5 million de citoyens et résidents israéliens depuis sa mise en ligne le 22 mars.

Utilisant des algorithmes de localisation, un bref questionnaire et des données fournies par l’utilisateur, l’application informe les utilisateurs s’ils ont pu être exposés à un patient COVID-19 confirmé, encourageant ainsi l’isolement rapide des individus potentiellement touchés. Les utilisateurs peuvent décider de partager leurs deux dernières semaines d’historique de localisation GPS avec l’application, qui ne transfère aucune donnée au Ministère de la Santé. Reflétant l’engagement des officiels à atteindre tous les secteurs de la société israélienne, l’application est disponible en cinq langues: hébreu, arabe, anglais, russe et amharique. Fonctionnant sur du code open source, l’application permet aux programmeurs du monde entier de suggérer et de concevoir de nouvelles fonctionnalités, tandis que le système de contrôle de l’application laisse à l’utilisateur la maîtrise de ses informations.

Complétant les autres efforts d’Israël contre la pandémie, notamment les premières restrictions aux frontières qui ont commencé le 31 janvier, l’amélioration des capacités de test en laboratoire, les mesures de distanciation sociale précoces et décisives, l’identification précoce des cas et l’isolement des contacts rapprochés – les outils utilisés par les responsables de la santé publique d’Israël s’appuient sur l’expertise technologique du pays et son profond attachement à la responsabilité sociale.

Par le biais de Healthcare Israel, une agence d’innovation de gouvernement à gouvernement au sein du Ministère de la Santé, Israël apporte son savoir-faire en matière de santé et de technologie dans les pays du monde entier. L’agence fournit aux autres gouvernements l’évaluation de leurs besoins, des conseils d’experts et des projets complets conçus pour améliorer les performances et la capacité d’action des systèmes. Alors qu’Israël progresse dans la lutte contre la première vague de COVID-19, le pays se tient prêt à aider le monde entier à affronter cette menace.