Razor Labs devient la première société d’IA à la bourse de Tel Aviv.

Razor Labs, le principal développeur de solutions d’intelligence artificielle pour les processus de fabrication industrielle, a annoncé la réussite de son introduction en bourse, ce qui en fait la première société d’intelligence artificielle (IA) à entrer en bourse en Israël.

Fondée en 2016, Razor Labs développe des réseaux neuronaux qui utilisent l’optimisation basée sur le Deep Learning pour les processus commerciaux. L’équipe fondatrice de la société est dirigée par l’entrepreneur en série Raz Roditi, qui occupe le poste de PDG, le directeur technique Michael Zolotov, expert en algorithmes de Deep Learning et doté d’une vaste expérience dans la recherche et le développement de l’IA, et Ido Rozenberg, expert en IA, chercheur et développeur de systèmes d’IA complexes, et ancien commandant de l’unité 8200 du corps de renseignement des Forces de défense israéliennes (FDI).

Jusqu’à présent, Razor Labs a fonctionné en mode « bootstrap », en générant des revenus à partir des ventes, et sans investissements de tiers. Dans le cadre de son introduction en bourse en février 2021, la société a levé 36 millions de dollars et a été négociée le premier jour avec une augmentation de 10 % et une évaluation supérieure à 151 millions de dollars (500 millions de NIS). Razor Labs est également la première entreprise technologique à entrer en bourse après avoir réalisé des revenus importants sans investissements préalables.

La société affecte le nouveau capital à l’accélération de ses plans de développement et d’expansion, en accélérant les collaborations stratégiques mondiales, en développant les activités de R & D et en maintenant son avantage technologique dans le domaine.

Basée à Tel Aviv et disposant de bureaux en Australie, Razor Labs vise une expansion mondiale et cherche à étendre ses capacités dans plusieurs endroits à l’étranger.

« La décision de faire entrer une jeune entreprise en bourse au lieu de la faire entrer dans le capital d’une société de capital-risque implique de sortir des sentiers battus et de s’appuyer sur la confiance du public dans notre vision », explique Raz Roditi, cofondateur et PDG de Razor Labs. « Jusqu’à présent, nous nous sommes financés par nos propres moyens et nous aurions pu continuer à le faire avec succès, mais la demande croissante et le potentiel du marché exigeaient une expansion spectaculaire, et nous avons donc décidé d’introduire notre entreprise en bourse. Nous sommes ravis d’apporter notre solution élégante et intelligente aux industries du monde entier ».

Source : Menafin & Israël Valley & Israelvalley Desk